Déneigement de la R138 à Tête-à-la-Baleine : MCGSL en attente de réponses du MTQ

La route reliant le quai à l’aéroport de Tête-à-la-Baleine est sous juridiction provinciale (photo datant de décembre 2020). – Photo archives Ivonne Fuentes

Le dossier du déneigement de la portion de la route 138 à Tête-à-la-Baleine n’est pas réglé. Le ministère des Transports n’a pas trouvé de solution permanente pour assurer l’entretien des 17 kilomètres de route sous juridiction provinciale et compte toujours sur le soutien de la municipalité de Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent.

La municipalité de la Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent (MCNGSL) et le ministère des Transports se relancent la balle depuis plusieurs mois quant au déneigement de la route 138 à Tête-à-la-Baleine.

Le tronçon de 17 kilomètres entre le quai et l’aéroport est sous juridiction du ministère des Transports, contrairement au reste du réseau routier de la communauté qui est sous la responsabilité de la municipalité de la Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent.

Le MTQ ne conteste pas la chose, mais peine à trouver un entrepreneur pour assurer le déneigement de ce tronçon routier et a demandé à plusieurs reprises à la MCNGSL de prêter main-forte pour assurer l’entretien de la route.

La municipalité a répondu favorablement à l’appel, mais est en attente d’un engagement formel du ministère des Transports, selon l’administratrice municipale Darlene Rowsell Roberts.

Dossier complexe

« C’est un dossier complexe », reconnaît Darlene Rowsell Roberts qui tenait à informer la population de l’avancée du dossier.

Pour mieux comprendre le contexte, l’administratrice de la municipalité rappelle qu’à l’automne 2019, le ministère des Transports avait pris la décision de garder la 138 ouverte toute l’année.

« Le ministère n’avait pas consulté la population à ce sujet. Nous avons fait un sondage et presque tout le monde demandait de garder la route ouverte jusqu’au dernier bateau [début février, N.D.A.] et de garder la route fermée durant l’hiver jusqu’à ce que les conditions permettent de rouvrir la route au printemps . Le MTQ a changé d’idée, mais il n’y a pas eu de plan pour garder la route ouverte», précise Mme Rowsell Roberts.

Le ministère des Transports a demandé le soutient de la municipalité de Côte-Nord-du-golfe-du-Saint-Laurent pour assurer le déneigement hivernal. Demande qui a été acceptée au printemps 2020.

« En septembre dernier, nous avons reçu une invitation pour aller en appel d’offres pour l’entretien de la route 138. (…) Nous en avons discuté à la fin septembre et après discussions et évaluations, on a pensé que c’était trop tard pour se préparer à un tel contrat avec ses exigences », précise Darlene Rowsell Roberts.

Le ministère des Transports a donc ouvert l’appel d’offres pendant un mois, de la fin septembre à la fin octobre, sans toutefois recevoir de soumissionnaires.

Sur la plateforme du Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec, cet appel d’offres a le statut « annulé ».

Puis le ministère des Transports a de nouveau demandé à la municipalité de Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent de supporter le déneigement pour l’hiver à venir et la municipalité a de nouveau accepté de s’y préparer, selon l’administratrice.

« La municipalité a fait les démarches pour trouver l’équipement nécessaire tel qu’exigé. La gratte, la souffleuse et on avait même un opérateur qui était prêt à embarquer. Et après tout le travail et au moment où nous étions prêts, la municipalité a reçu un courriel le 4 novembre dernier pour nous indiquer d’arrêter tout cela parce que le ministère a trouvé un entrepreneur intéressé et que le contrat devrait être signé à la fin novembre. »

Ça s’est avéré être une fausse alerte, le contrat n’a toujours pas trouvé preneur à ce jour.

Le MTQ s’est donc de nouveau tourné vers MCNGSL pour assurer le déneigement.

« C’est sûr que nous allons le faire, mais on attend toujours d’avoir quelque chose par écrit du ministère. C’est là où nous en sommes aujourd’hui », ajoute Darlene Rowsell Roberts.

L’administratrice reconnaît que ce type de collaboration avec le ministère des Transports aide à assumer les coûts d’entretien de l’équipement de déneigement, mais souhaiterait voir le ministère se doter d’un plan pour les hivers à venir.

Le ministère des Transports a refusé de commenter le dossier, assurant être « toujours en discussion » avec la municipalité afin de convenir d’une « éventuelle contribution de la Municipalité à l’entretien de la route 138 ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s