Vers des mandats de grève pour la CSQ

La présidente de la CSQ Sonia Ethier demande au secteur public de revoir à la hausse les sommes dédiées à la négociation. – Photo tirée du site web de la CSQ

La Centrale des syndicats du Québec, dont fait partie le Syndicat de l’enseignement de la région du Fer, pourrait se doter de mandats de grève pour faire avancer les négociations avec le secteur public qui sont dans une impasse, selon la centrale syndicale.

Écouter votre radio à partir de n’importe où dans le monde. Cliquez ici pour écouter la radio CJTB en diffusion en continu.

Les membres de la CSQ, en instance les 2 et 3 décembre derniers ont voté en faveur de la recherche d’un mandat de grève si le cadre financier du gouvernement n’évolue pas significativement au cours des prochaines semaines, prévient la CSQ par voie de communiqué.

La Centrale syndicale du Québec justifie la démarche par « l’absence totale de volonté du gouvernement de François Legault de déposer des offres pouvant améliorer significativement les conditions de travail en éducation, en santé et en enseignement supérieur ».

La présidente de la CSQ Sonia Ethier dénonce l’absence de réponse du Conseil du trésor et réclame que les sommes dédiées à la négociation soient revues à la hausse.

À moins d’une amélioration dans les négociations au courant des prochaines semaines, les 125 000 membres de la CSQ seront invités à se prononcer sur des mandats de grève pouvant aller jusqu’à l’équivalent de cinq jours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s