Plan d’action nordique : 1.4 milliard et pas de nouveaux projets pour la Basse-Côte-Nord

Le Plan d’action nordique prévoit des investissements totalisant 1.4 milliard. – Photo archives Ivonne Fuentes

Le gouvernement provincial propose un nouveau Plan d’action nordique pour soutenir le développement des régions situées au nord du 49e parallèle. Une cinquantaine d’actions à mettre en œuvre d’ici 2023 dotée d’enveloppes totalisant 1.4 milliard. Le Plan ne comprend toutefois pas de nouveaux projets pour la Basse-Côte-Nord.

Écouter votre radio à partir de n’importe où dans le monde. Cliquez ici pour écouter la radio CJTB en diffusion en continu.

« Des actions concrètes proposées par les habitants du nord, pour les habitants du nord », c’est ainsi que présentait lundi matin Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et responsable de la Côte-Nord, l’ambitieux Plan nordique 2020-2023.

Le plan, qui tient en un document d’une cinquantaine de pages, se découpe en 49 actions regroupées en quatre orientations : favoriser un accès optimisé au territoire nordique (1.03 G$ sur trois ans), un tissu économique fort et diversifié (32.4 M$ sur trois ans), un milieu de vie attractif et dynamique (251.8 M$) et un environnement nordique à conserver (43.2 sur trois ans M$.

Du 1.4 milliard annoncé, le gouvernement provincial en allongera 778.6 millions et le reste proviendra de programmes fédéraux et d’investissements privés.

« Le plan a été construit en tenant compte des compétences de la collectivité nordique et de la volonté des populations d’habiter le territoire. (…) On ne parle pas de développement du nord, pas d’occuper le territoire, mais d’améliorer la qualité de vie pour qu’on puisse habiter notre nord » soulignait le ministre Jonatan Julien.

Chacune des actions proposées dans le plan est détaillée, avec des précisions sur le ministère ou l’organisme responsable de sa mise en œuvre. Des rapports annuels de résultats devraient également être produits, selon le ministre Julien

Le ministre de l’Énergie assure que le plan que présentait son gouvernement lundi est différent de celui présenté en 2011 par les libéraux de Jean Charest puisque cette fois le gouvernement s’est donné les moyens de réaliser les actions proposées.

Pas de nouveaux projets pour la Basse-Côte-Nord

Le Plan d’action nordique ne compte pas de nouveaux projets pour la Basse-Côte-Nord. On mentionne la nécessité de « rehausser le réseau de télécommunication », projet qui est déjà en cours de réalisation et la « poursuite des travaux afin de prolonger la route 138 ».

Pour ce dernier projet, le gouvernement y entend les deux tronçons prioritaires, soit Tabatière – Tête-à-la-Baleine et Kegaska – La Romaine.

Notons qu’il s’agit la première action des 49 que contient le plan.

Toutefois le Plan d’action nordique comprend des actions qui pourraient bénéficier à la Basse-Côte-Nord.

Le gouvernement veut notamment « soutenir les entrepreneurs et les organisations touristiques », « développer une stratégie de marketing territorial » ou encore de « contribuer aux ententes de partenariats culturels avec les acteurs du milieu ».

Le Plan annonce aussi la création d’un nouveau Programme de formation de la main-d’oeuvre en milieu nordique et le renouvellement des Programme de développement de serres communautaires et du Fonds d’initiatives nordiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s