COVID-19 : Le nombre de cas risque d’augmenter

Les rassemblements des fêtes risquent de faire augmenter la propagation du virus. – Photo shutterstock

Avec plusieurs nord-côtiers en isolement préventif, le temps des fêtes qui approche et le respect des mesures sanitaires qui devient parfois plus difficile, le CISSS de la Côte-Nord craint que le nombre de cas actif de COVID-19 augmente.

Écouter votre radio à partir de n’importe où dans le monde. Cliquez ici pour écouter la radio CJTB en diffusion en continu.

« La situation est préoccupante parce qu’on a un début d’éclosion dans un CHSLD et il se pourrait qu’il y ait une augmentation rapide du nombre de cas. Aussi dans la Manicouagan, il reste certains contacts en isolement. Nous sommes préoccupé aujourd’hui, mais aussi parce ce qui s’en vient. Dans les prochaines semaines, ce sont les fêtes de fin d’année, ce qui augmente le risque de rassemblements et donc de transmission », souligne le médecin-conseil du CISSS de la Côte-Nord, Dr Richard Fachehoun.

Les gestionnaires de la Santé publique assurent toutefois que les indicateurs demeurent au niveau d’alerte jaune et qu’il n’y a pas lieu pour l’instant de faire passer la Côte-Nord au niveau d’alerte orange.

Dr Richard Fachehoun souligne l’importance de faire preuve d’une grande prudence en ce qui a trait aux rassemblements. D’une part en célébrant le temps des fêtes sur la Côte-Nord, mais aussi en respectant la distanciation de deux mètres entre les convives.

« Il faut réduire les contacts et il faut se rappeler que le voisin d’en face ou notre frère qui habite dans le même quartier, il n’habite pas sous le même toit et donc s’il faut organiser une soirée, il important de respecter les deux mètres de distance » ajoute le médecin-conseil.

À l’heure d’écrire ces lignes, la Côte-Nord comptait 17 cas actifs et le bilan de nouveaux cas depuis le début du mois de novembre monte à 38 cas positifs.

Sur ce nombre, la MRC de Manicouagan a compté 22 cas début le début novembre et la MRC de Sept-Rivières 12 cas.

Situation en Basse-Côte-Nord

La situation en Basse-Côte-Nord est demeurée la même depuis l’annonce d’un premier cas positif le 22 novembre dernier.

La personne résidente à Blanc-Sablon est toujours en isolement de même que ses contacts.

Le CISSS a précisé que « moins de cinq personnes » sont en isolement en lien avec cette situation.

Ceux-ci ont déjà reçu un premier résultat négatif d’un test de dépistage et demeureront en isolement jusqu’à l’obtention d’un deuxième résultat négatif.

Le portail web du CISSS de la Côte-Nord a affiché lundi un deuxième cas en Basse-Côte-Nord.

Il s’agit toutefois d’une erreur de code postal qui devrait être corrigé au courant de la semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s