Prolongement de la R138 : Tetra Tech et Stantec obtiennent le mandat des études

Les firmes Tetra Tech et Stantec uniront leurs forces pour réaliser les études sur les deux tronçons à l’étude du projet de prolongement de la route 138. – Archives CJTB

Les firmes Tetra Tech et Stantec ont uni leurs forces dans une nouvelle entité, le Groupe mobilité Basse-Côte-Nord, qui a remporté l’appel d’offres du ministère des Transports pour la réalisation d’une étude d’opportunité pour le projet de prolongement de la Route 138, entre La Romaine et Vieux-Fort.

À lire : Un pas de plus vers le prolongement de la R138

Le Groupe mobilité Basse-Côte-Nord n’existait pas au début du mois de septembre, mais c’est bel et bien cette entité qui mènera les études pour le prolongement de la route 138, de La Romaine à Tête-à-la- Baleine et de La Tabatière à Vieux-Fort.

Formé des firmes Tetra Tech QI inc. et de Stantec Experts-Conseils ltée, le Groupe mobilité Basse-Côte-Nord est enregistré comme entité auprès du Registraire des entreprises depuis le 14 septembre 2020.

Selon l’appel d’offres, il s’agit d’un contrat d’une durée de trois ans.

Tetra Tech est une firme québécoise et Stantec a été fondée en Alberta. Les deux entreprises sont actives à l’international.

Le service des communications de Tetra Tech a refusé de répondre aux questions de la radio CJTB, référant les médias au service des communications de ministère des Transports.

Les études de terrains terminées pour l’année

Des experts étaient sur le terrain cet été en Basse-Côte-Nord pour réaliser les études nécessaires à faire avancer le projet de prolongement de la route 138, de Kegaska à La Romaine et de Tête-à-la-Baleine à La Tabatière.

Plus précisément, il s’agissait de relevés géotechniques, selon la chargée de communications à la direction régionale du ministère des Transports, Caroline Rondeau.

« Il s’agissait d’activités requises à la suite des résultats des forages de 2019 qui ont révélé des sols sensibles à certains endroits. Des analyses supplémentaires ont donc été effectuées cet été, de même que des relevés d’arpentage entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière » précise Caroline Rondeau.

Si les études sur le terrain sont terminées pour l’année, le travail de préparation se poursuit dans les bureaux. La pandémie n’a pas causé de retard sur le travail prévu cette année.

« Les travaux de construction pour les tronçons situés entre Kegaska et La Romaine et entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière pourront débuter lorsque le MTQ aura obtenu toutes les autorisations requises, dont notamment l’approbation du dossier d’affaires », ajoute Caroline Rondeau, chargée de communications au ministère des Transports.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s