15 M$ pour un câble de fibre optique sous-marin entre Sept-Îles et la Gaspésie

L’installation du câble de fibre optique sous-marin se fait avec des bateaux câbliers. – Photo tirée du site web vasselfinder.com

L’entreprise de télécommunications Telus et le gouvernement fédéral annoncent un investissement de 15 millions $ pour l’installation d’un projet de câble de fibre optique sous-marin entre Sept-Îles et la Gaspésie. Le câble devrait être opérationnel en 2023 et permettra de sécuriser les services offerts aux clients de l’entreprise à l’est de Baie-Comeau.

À peine plus gros qu’un tuyau d’arrosage, ce câble de fibre optique permettra de sécuriser l’accès aux technologies de télécommunications pour une bonne partie de la Côte-Nord.

Comme l’explique Raymond Lacroix, vice-président régional, Livraison des solutions spécialisées et soutien de Telus, ce câble sous-marin permettra aux résidents de la Moyenne et Basse-Côte-Nord de profiter des technologies numériques en cas de coupure sur le réseau principal.

Le câble servira au « système de redondance », soit le système de sécurité utilisé en cas de pépin sur le système régulier.

« En mettant un câble de redondance entre la Gaspésie et Sept-Îles, cela protège des coupures entre Baie-Comeau et Sept-Îles. En cas d’un accident ou d’une excavation malheureuse qui couperait le lien, le trafic sera bifurqué vers le lien sous-marin » précise Raymond Lacroix.

Deux câbles de ce type traversent déjà le Saint-Laurent : un entre Le Bic et Forestville et un second entre Rimouski et Baie-Comeau.

Le troisième câble permettra de sécuriser le réseau à l’est de Baie-Comeau.

Travaux

Telus prévoit que le câble de fibre optique sera installé en 2023.

« Ce qui est long dans le processus, c’est l’ingénierie, l’architecture, les demandes de permis et les autorisations. En tant quel tel, le déploiement du câble nécessite une semaine ou deux » assure Raymond Lacroix.

Une fois les autorisations obtenues, l’installation du câble se fait à l’aide d’un bateau câblier qui déroule le câble de fibre optique dans le Saint-Laurent. Avec le temps, le câble sera enterré sous les sédiments.

Selon Raymond Lacroix, l’opération ne représente pas d’impacts importants pour l’environnement.

Le gouvernement fédéral a également mis la main à la bourse pour financer le projet.

Basse-Côte-Nord

L’installation de ce câble de fibre optique entre la Côte-Nord et la Gaspésie permettra aussi de renforcer le système en Basse-Côte-Nord.

« Avec le gros projet de raccordement des 14 communautés de la Basse-Côte-Nord, nous avons également installé en parallèle des bonds radio entre chacune des communautés. Nous avons aussi de la fibre optique qui part de Blanc-Sablon, qui monte jusqu’à Labrador City et qui descend à Sept-Îles. Nous sommes donc capable de faire un triangle ou une boucle ce qui fait que si jamais le service coupe entre Sept-Îles et Blanc-Sablon, le signal peut arrivé de l’autre côté » explique Raymond Lacroix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s