Le Bloc demande de reporter l’impôt sur la PCU

Pour contrer l’effet du «rebond fiscal » qui attend la majorité des 2 millions de Québécois qui ont profité de la PCU, le Bloc Québécois demande une amnistie de 8 mois pour ceux qui ont profité de la Prestation canadienne d’urgence.

Le Bloc Québécois demandera une amnistie fiscale de 8 mois pour les prestataires de la PCU dans son Plan de relance post-pandémie.

«La quasi-totalité des 8,7 millions de personnes, dont près de 2 millions de Québécois, qui ont reçu des prestations canadiennes d’urgence découvriront avec surprise qu’ils pourraient devoir payer des pénalités et intérêts sur ces versements (…) Pour certaines personnes, il s’agira de quelques centaines de dollars, pour d’autres, de quelques milliers.» a souligné le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet lors du caucus du parti mardi dernier.

L’amnistie demandée ne concerne que le cas non frauduleux et débuterait à compter de l’échéance fiscale du 30 avril 2021.

« Si l’on veut que cette prestation d’aide d’urgence soutienne pleinement les gens qui y ont eu recours, il est primordial de s’assurer que les bénéficiaires disposent du temps nécessaire pour rembourser les impôts et intérêts de la PCU sans avoir à s’endetter », soulignait la députée de Manicouagan Marilène Gill par voie de communiqué.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s