Deux nouveaux programmes en dépendances offerts sur la Côte-Nord

Le CISSS de la Côte-Nord présente deux programmes en dépendances. – Photo Maison d’aide Villa St-Léonard.

Le CISSS de la Côte-Nord présente deux nouveaux programmes pour soutenir les personnes vivant avec des dépendances. Le programme Sage-usage, adapté à la réalité autochtone vise à soutenir les participants à diminuer leur consommation et le programme Cap sur la famille permet d’acquérir des habiletés pour être un bon parent malgré une dépendance.

Les deux projets présentés par le CISSS de la Côte-Nord mardi viennent pallier certains manques dans l’éventail de soutien s’offrant aux personnes vivant avec des dépendances.

Le programme Sage-usage coordonné par la chercheuse Chantal Plourde de l’Université du Québec à Trois-Rivière est une version «culturellement adaptée» pour les Premières Nations du programme Mes choix qui vise à soutenir les personnes qui veulent reprendre contrôle sur leur dépendance.

Cette version du programme a fait ses preuves selon Chantal Plourde et est offerte dans la plupart des centres intégrés de santé de la province.

Le programme Sage-usage a été élaboré en collaboration avec la Commission santé et services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador et de différentes communautés autochtones de la province.

Le projet reprend l’ensemble du contenu du programme Mes choix en y incluant des références à la culture, aux valeurs et à la spiritualité autochtone.

«Ce n’est pas un programme qui vise l’abstinence, mais plutôt une consommation contrôlée. Ce n’est pas un programme qui s’adresse à des personnes qui ont des dépendances, mais plutôt à des gens qui estiment qu’ils consomment trop et qui veulent reprendre le contrôle sur la consommation» explique Chantal Plourde.

Parentalité et consommation

Être un bon parent malgré un problème de dépendance est possible selon Myriam Laventure, chercheuse en psychoéducation à l’Université de Sherbrooke et responsable du programme Cap sur la famille.

Le programme permet aux parents vivants avec un problème de consommation et leur enfant (6 à 12 ans) de développer leurs habiletés parentales avec l’aide d’une intervenante, notamment en ce qui a trait à la discipline, les pratiques positives ou la supervision.

Selon Myriam Laventure, des programmes existent déjà pour soutenir les parents vivant avec une dépendance, mais n’accompagnent pas les parents lorsque l’enfant entre à l’école.

La chercheuse observe qu’il arrive que l’enfant de parents consommateurs se voie attribuer des responsabilités trop lourdes pour son âge.

En soutenant les consommateurs dans leur rôle de parent, Myriam Laventure croit que le programme Cap sur la famille permet d’éviter certaines situations où l’enfant doit être séparé de ses parents.

Sur le terrain et à distance

Ces deux programmes présentés par le CISSS de la Côte-Nord seront facilement accessibles aux intéressés. Sage-usage se déroule sur une durée de six semaines au sein des centres de santé des communautés autochtones.

Le programme Cap sur la famille se déroulera sur une durée de 11 semaines en ligne via la plateforme Zoom de façon confidentielle. Il est possible de suivre ce programme en anglais.

Les intéressés peuvent contacter la ligne 1 800 418-5704 pour obtenir plus d’information ou le centre de santé de leur communauté en ce qui concerne le programme Sage-usage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s