La COVID-19 retarde le déploiement de l’internet haute-vitesse en Basse-Côte-Nord

Photo mexiconewsdaily.com

Le déploiement de l’internet haute-vitesse devrait prendre quelques semaines supplémentaires pour les communautés de Tête-à-la-Baleine et Harrington Harbour. Telus ayant été obligé de suspendre ses travaux au début de la crise sanitaire, les habitants des deux communautés devront patienter jusqu’au mois d’août avant de faire leurs premiers appels cellulaires.

L’échéancier partagé par la municipalité de la Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent à la fin juin prévoyant l’accessibilité aux services sans-fil à la mi-juillet pour Tête-à-la-Baleine et à la fin juillet pour Harrington Harbour n’est plus valide en raison des retards causés par la pandémie.

«Telus ne peut pas confirmé de date spécifique», précisait par courriel la porte-parole de Telus Jacinthe Beaulieu le 21 juillet dernier.

L’entreprise de télécommunications est à l’œuvre sur le terrain, mais doit également conjuguer avec les disponibilités de ses partenaires, Hydro-Québec par exemple.

La seconde tour de télécommunications d’Unamen-Shipu (La Romaine) devrait également être opérationnelle d’ici la fin du mois de juillet.

Par contre, les travaux risquent d’être plus compliqués du côté de Rivière-Saint-Paul.

Kegaska et Unamen-Shipu ont accès à l’internet haute-vitesse et à la téléphonie cellulaire depuis la mi-juin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s