Passage à Terre-Neuve : Des discussions positives entre les élus

Photo Labrador Marine

Les élus de la Basse-Côte-Nord et de Terre-Neuve-et-Labrador ont eu un échange positif lundi matin au sujet de la possibilité pour les Coasters de se rendre à Terre-Neuve. Si le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador Dwight Ball s’est montré réceptif, les élus de la Basse-Côte-Nord devront répéter leurs demandes et leurs arguments à la direction de la Santé publique terreneuvienne. Les résidents de la Basse-Côte devront s’armer de patience pour quelques jours avant de pouvoir traverser le détroit de Belle-Isle.

«Ça c’est très bien passé» lance le préfet de la MRC Golfe-du-Saint-Laurent et maire de Gros-Mécatina Randy Jones.

Cette rencontre qui a duré près d’une heure lundi matin a réuni le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador Dwight Ball, la députée de Cartwright-L’Anse au Clair (Labrador) Lisa Dempster et le président du Combined Councils of Labrador Chad Letto, le préfet Randy Jones et la mairesse de Blanc-Sablon Wanda Beaudoin. Les élus ont choisi de pas inclure de représentants du CISSS de la Côte-Nord ni de Labrador Marine, organisation qui opère le Qajaq.

L’équipe du premier ministre du Québec François Legault et celle du ministre responsable de la Côte-Nord Jonatan Julien ont été mis au courant de la démarche, mais les élus coasters ont préféré prendre les devants.

Une lettre destinée à la Santé publique de Terre-Neuve-et-Labrador sera rédigée sous peu pour exprimer les principaux arguments des élus de la Basse-Côte-Nord.

Ils demandent le droits pour leurs concitoyens d’emprunter le Qajaq pour se rendre sur l’île de Terre-Neuve, même sans raison jugée essentielle et, par la force des choses, d’être inclus dans la «bulle de l’Atlantique».

Randy Jones rappelle que la Basse-Côte-Nord est épargnée par le coronavirus depuis le début de la pandémie.

Sur les médias sociaux, la députée de Cartwright-L’Anse au Clair abonde dans le même sens que Randy Jones tout en rappelant soulignant l’importance des relations interprovinciales.

«La santé publique et la sécurité de nos résidents demeurent notre préoccupation pour toute décision que nous prenons. J’espère poursuivre une relation de travail positive avec les élus des deux côtés de la frontière et j’espère qu’une solution pourra être trouvée. Par contre, je rappelle aux résidents du Québec qu’une autorisation est toujours nécessaire pour avoir accès au traversier de TNL», souligne Lisa Dempster.

Pour obtenir une telle autorisation qui encadre les déplacements pour raisons essentielles ou humanitaires, il est nécessaire d’écrire au exemptionrequest@gov.nl.ca

Canaux de communications

Des manifestants se sont présentés jeudi et vendredi dernier au quai fédéral de Blanc-Sablon pour demandé le droit de se rendre sur l’île de Terre-Neuve. Leur présence a eu pour effet de retarder le navire.

Rappelons que les coasters et les terreneuviens sont autorisés à se visiter dans leurs communautés respectives depuis la fin juin. Le Qajaq qui assure le lien maritime entre le Labrador et Terre-Neuve emprunte le port de Blanc-Sablon au Québec, mais les résidents de la province ne sont pas autorisés à monter à bord.

Labrador Marine a brièvement autorisé les voyages de plaisance au début juillet, mais s’est ravisé après 48h.

Le préfet Randy Jones estime que cette situation démontre l’importance de maintenir de meilleurs canaux de communications entre les provinces de Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador.

«Ici sur la Basse-Côte-Nord, il y a de nombreuses familles qui ont leurs racines au Labrador» rappelle Randy Jones.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s