Apprendre et gagner sa vie sur la côte grâce à l’éducation aux adultes

Photo Commission scolaire des navigateurs

L’éducation aux adultes est sur le point de recommencer à la commission scolaire du Littoral. Dès la mi-juin, la commission scolaire ouvrira ses portes pour les cueilleurs-étudiants de produits forestiers non-ligneux. Un ambitieux programme qui a le potentiel de contribuer à la relance économique de la Basse-Côte-Nord.

Si la pandémie a bousculé la planification des programmes d’éducation aux adultes à la commission scolaire du Littoral, plusieurs programmes d’études sont redevenus disponibles dans les derniers jours.

Parmi les programmes revenus au menu, le programme de Cueilleur de produits forestiers non-ligneux (Gatherer of non-timber forestry products) qui espère attirer les étudiants par dizaines.

Mis en place en collaboration avec la Coopérative de solidarité les bioproduits de la Basse-Côte-Nord, le cours vise à former des cueilleurs qui maîtriseront la cueillettes de petits fruits, plantes, champignons et algues présents dans la nature de la Basse-Côte-Nord.

La formation se penchera sur la cueillette du chicoutai, la camerine noire, l’airelle rouge, le thé du Labrador ainsi que sur certains champignons et algues.

La coordinatrice des services aux adultes de la commission scolaire du Littoral Ana Osborne assure que les intéressés pourront suivre le programme sans avoir à quitter leur communauté. Et le marché du travail ne sera pas très loin puisque la coopérative espère embaucher une soixantaine de cueilleurs formés et certifiés.

Ce cours se divisera en plusieurs segments selon la récolte à venir et se déroulera sur 450 heures.

La commission scolaire du Littoral a également affiché la possibilité de compléter une certification de 3 heures pour devenir contrôleur routier et la possibilité d’obtenir des cours de science du secondaire préalables aux programmes collégiaux, le tout à distance.

D’autres programmes devraient être affichés au courant des prochains mois.

Photo Paul Rowsell

Défis

La volonté d’Ana Obsorne et de ses collègues est de permettre aux coasters d’apprendre et de gagner leur vie sur la côte. Un objectif qui ne va pas sans contraintes particulières à notre territoire.

Les programmes proposés intéressent parfois que quelques ou un seul individu par communauté. L’enseignement doit donc être pensé pour être donné en ligne, puis en traduit pour être accessible tant aux communautés francophones qu’anglophones.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s