Relais Nordik serait autorisé à transporter des passagers selon la STQ

Photo archives Ivonne Fuentes

Aucune réglementation empêche Relais Nordik de transporter des passagers, selon la Société des Traversiers du Québec. L’entreprise préfère se limiter au transport des marchandises pour l’instant en raison des conséquences trop importantes que pourraient la COVID-19 à bord du Bella-Desgagnés. Des discussions sont toutefois toujours en cours pour permettre éventuellement le transport des passagers.

La décision de ne pas transporter de passagers à bord du Bella-Desgagnés a été prise par Relais Nordik et la Société des traversiers, selon Alexandre Lavoie, porte-parole de la STQ.

Le Bella-Desgagnés pourrait, au même titre que les traversiers de la STQ, transporter des passagers à condition que la capacité du navire soit réduite de moitié, selon Alexandre Lavoie. Des règles sanitaires strictes s’appliqueraient également.

Un cas de COVID-19 à bord du Bella-Desgagnés aurait de trop graves conséquences sur le transport des marchandises, selon la STQ et le PDG de Relais Nordik Francis Roy. Relais Nordik étudie la possibilité de reprendre le transport des passagers en évaluant le niveau de risque que représente la situation. L’entreprise se base sur les positions de la Santé publique dans sa prise de décision.

«Comme entreprise privée, c’est sûr que ce serait mieux pour nous de remplir le navire de passagers, mais ce ne serait pas socialement acceptable» dit Francis Roy.

Relais Nordik ne peut pas risquer d’avoir des membres de l’équipage malades ou en quarantaine.

«Si nous découvrions qu’un passager était malade et que le navire doit être désinfecté, cela retarderait le livraison du cargo», souligne Alexandre Lavoie.

«Ce qui complique les choses, c’est que les passagers doivent rester longtemps sur la navire», ajoute le porte-parole de la STQ.

Comme le rappelle Alexandre Lavoie, Relais Nordik a ajusté son offre de services depuis le début de la pandémie en permettant le transport de véhicules puis en permettant l’accès à ses entrepôts aux particuliers.

Le gouvernement fédéral a toutefois interdit les croisières touristiques jusqu’au 31 octobre et Relais Nordik a officiellement annulé sa saison touristique lundi dernier.

Alternatives et discussions

La Société des traversiers souligne qu’il existe des alternatives en matière de transport sur la Basse-Côte-Nord, l’avion notamment.

«Le transport des marchandises est un service essentiel. (…) Nous considérons qu’il y a d’autres façons de se déplacer pour les gens de la Basse-Côte-Nord comme l’avion même si nous sommes conscients que cela comprend des désagréments», précise le porte-parole de la STQ Alexandre Lavoie.

La porte n’est pas définitivement fermée quant au transport des passagers. Selon le PDG de Relais Nordik Francis Roy, l’entreprise a préparé des mesures de sécurité «même s’il reste des choses à attacher».

Il reste toutefois des zones grises concernant quels passagers seront autorisés à monter à bord du Bella-Desgagnés.

Selon un courriel de Francis Roy partagé par le préfet de la MRC Golfe-du-Saint-Laurent Randy Jones, seuls les résidents pourraient être autorisés le moment venu.

Francis Roy croit qu’il reviendra aux instances gouvernementales de trancher sur la question.

Les touristes ayant réservé leur place à bord du Bella-Desgagnés peuvent désormais se faire rembourser ou déplacer leur date de voyage.

2 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s