Une ressource supplémentaire chez Voyages CoSte

En ces temps incertains pour l’industrie, les entreprises touristiques auront accès à une ressource supplémentaire pour mieux se préparer en vue de la relance de leurs activités. Gabrielle Anderson est la nouvelle coordinatrice de Voyages CoSte et s’affaire déjà à mieux outiller les entreprises de la région face aux défis qui les attendent.

Le mandat de la nouvelle coordinatrice de Voyages CoSte est de supporter les quelque 200 membres de la coopérative de Tadoussac à Blanc-Sablon en passant par Anticosti, mais Gabrielle Anderson est bien consciente des enjeux et les difficultés sur la Basse-Côte-Nord. Et c’est d’ailleurs pour cela que l’emploi est localisé à Chevery alors que la coop est basée à Rivière-au-Tonnerre.

Et les projets sont vastes et nombreux pour Voyages Coste et la nouvelle coordinatrice de l’organisme.

D’une part, l’organisme veut aider ses membres à adopter des outils technologiques qui leur permettront de mieux structurer et mettre en valeur leur offre touristique.

Dans les priorités: l’adoption de la plateforme de réservation reservotron qui permet tant à la coopérative qu’à ses membres d’avoir un service personnalisé et de pouvoir gérer plus facilement les disponibilités.

Voyages CoSte aimerait également regrouper tous les joueurs de l’industrie touristique au sein de la coopérative. Ce sera une partie de la mission de Gabrielle Anderson, d’une part de convaincre les entreprises touristiques qui ne sont pas encore membre de la coop de s’y joindre, mais aussi et surtout d’être plus présent auprès des membres.

Par contre, Voyages CoSte ne refusera pas de répondre au questionnement d’entreprises touristiques en ces temps difficiles.

Plan de développement

Avec sa nouvelle coordinatrice, Voyages Coste ne compte pas que renforcer les bases de la jeune industrie touristique basse-côtière, mais aussi de se projeter vers l’avenir en bâtissant un plan de développement touristique pour les années 2020-2023.

L’objectif? Aider les entreprises à développer de nouveaux forfaits et produits touristiques. Parce que parfois sur la Basse-Côte, les idées sont grandes, mais le développement petits, explique Gabrielle Anderson.

Et le poste de coordonnatrice est un outil essentiel dans l’élaboration de ce plan puisqu’il permet à la coop de bâtir des relations plus étroites avec les autres associations touristiques, selon Gabrielle Anderson.

Le travail a accomplir est considérable, la Basse-Côte-Nord fait face à des enjeux considérables pour développer son industrie touristique. Impossible d’y développer une formule «week-end» à l’image d’autres régions de la province. L’horaire du Bella-Desgagnés est maître et sans la Route blanche, la touristes doivent choisir entre s’arrêter dans une communauté que le temps d’une excursion, ou plusieurs jours en attendant le retour du navire de Relais Nordik.

Dans l’immédiat, l’offre d’excursion n’est généralement pas suffisante avec une moyenne de 20 places disponibles par communauté. Gabrielle Anderson et Voyages CoSte en sont conscients, l’industrie touristique ne peut reposer sur cette seule formule.

Parcours

Si l’arrivée d’une coordinatrice est une excellente nouvelle en ce moment pour Voyages CoSte et l’industrie touristique côtière, le projet était prévu bien avant la crise.

Gabrielle Anderson n’est pas non plus une nouvelle venue chez Voyages CoSte puisqu’elle travaille au sein de la coop comme agente de voyages depuis 2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s