Industrie de la pêche: Gill veut des garanties du gouvernement

Devant les nombreuses interrogations auxquelles font face les pêcheurs, Marilène Gill veut des réponses du gouvernement fédéral. La députée de Manicouagan a demandé au premier ministre Justin Trudeau de s’engager à soutenir les pêcheurs qui risquent de faire face à des difficultés financières importantes.

«Les pêcheurs veulent participer à l’effort de crise, mais en même temps ils n’ont aucune garanti qu’ils vont être soutenus. J’aimerais vraiment une garanti qu’ils vont être soutenus et qu’ils vont pouvoir passer leur année en mangeant et en faisant vivre les communautés qui reposent le plus souvent sur l’industrie de la pêche», a adressé la députée de Manicouagan et vice-présidente du comité des pêches au premier ministre Justin Trudeau lors de la période de question virtuelle jeudi dernier.

Ce dernier a répondu que son gouvernement «regarde différentes solutions pour appuyer ces communautés et ces travailleurs» en rappelant qu’il s’agit d’une « situation sans précédent ».

Justin Trudeau a également ajouté que d’autres investissements devraient être annoncés pour appuyer les Canadiens «dans toute sorte de secteurs» et que son gouvernement reconnaît les défis auxquels font face les pêcheurs «par rapport à la distanciation sociale et au travail qui est très saisonnier».

Selon Marilène Gill, la plupart des pêcheurs ne se qualifient pas aux mesures d’aides annoncées pour les entreprises. «Il y a plein de modulations qu’on pourrait faire aux programmes existant en tenant compte des dates et de la grosseur des entreprises. Le 40 000$ (prêt de 40 K$ du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC)) ils aimeraient bien en profiter, mais ils ne peuvent pas compte tenu de leur masse salariale, le 75% (Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC)) ils ne peuvent pas se qualifier en raison des dates. Il y a plein de solutions que je peux partager avec vous le gouvernement et la ministre des Pêches pour leur venir en aide très rapidement.»

Plus tôt cette semaine, la députée de Manicouagan a publié une série de propositions de mesures d’aide à l’intention de la ministre des Pêches Bernadette Jordan.

Marilène Gill demandait notamment d’étendre les prestations de l’assurance-emploi à l’ensemble des travailleurs saisonniers de l’industrie de la pêche jusqu’à la saison 2021, de permettre à toutes les entreprises de pêche de bénéficier de la subvention salariale de 75% pour la saison 2020 et d’annuler les frais gouvernementaux liés à l’exercice de la pêche.»

Ces demandes avaient été également exprimés par l’Association des pêcheurs de la Basse-Côte-Nord.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s