LNSFA: Un groupe de travail pour une proposition finale le 22 avril

Photo stock Alamy

L’Association des pêcheurs de la Basse-Côte-Nord (LNSFA) a mis sur pied un groupe de travail avec des représentants de chacune des communautés dans l’objectif de présenter une proposition finale à Pêches et Océans Canada et au ministère de l’Agriculture le 22 avril.

Si les huit représentants et le président de l’Association consulteront les pêcheurs de leurs communautés respectives pour finaliser l’offre aux deux paliers de gouvernement, l’essentiel de la proposition se dessine de plus en plus clairement: annuler la saison de pêche au crabe des neiges et demander une aide gouvernementale pour attendre la saison 2021.

«Nous avons un scénario préliminaire à proposer à l’industrie avec la situation liée à la pandémie de COVID-19 (…). Considérant les risques pour la santé lorsque qu’un grand nombre de pêcheurs et leur navire provenant de différentes communautés se rejoignent dans un seul port sans accommodations (toilettes ou douches). En plus de cette problématique, les acheteurs de la Moyenne-Côte-Nord opéreront à une capacité réduite ce qui va assurément causé des délais supplémentaires et sans compter d’autres problèmes avec la situation actuelle» détaille l’Association des pêcheurs dans un communiqué publié vendredi dernier.

La LNSFA propose une «approche diversifiée à long-terme» pour la période 2020-2024. Cette saison s’ouvrait avec des quotas à la baisse et un marché famélique. Les pêcheurs espèrent qu’en annulant la pêche et les prélèvements de crabes, les stocks augmentent de même que les prix l’année prochaine.

«Nous planifions récupérer les pertes de cette saison avec de meilleurs volumes et un meilleur prix pour les quatre prochaines saisons», poursuit l’Association des pêcheurs.

Question de diminuer les impacts à court-terme pour les entreprises de pêcheurs et les travailleurs de l’industrie, l’Association demande de l’aide financière aux différents paliers de gouvernement.

«Il semble que la plupart des travailleurs de l’industrie de la pêche sont admissibles au PCU (Programme canadien d’urgence) pour les premiers quatre mois. Afin de permettre à notre industrie de survivre, après l’aide du PCU, nous demandons des mesures d’aide pour soutenir les pêcheurs, travailleurs d’usines de transformation et les autres travailleurs de pêcheries», demande la LNSFA.

Parmi les mesures demandées, la LNSFA demande une extension de l’Assurance-emploi jusqu’à la prochaine saison de pêche, un congé de paiement pour les coûts liés au permis de pêche et de l’assurance et de déférer d’un an le paiement des prêts avec le MAPAQ.

L’Association des pêcheurs de la Basse-Côte-Nord fera approuver ces points par l’industrie et présentera ses demandes à Pêches et Océans Canada, au MAPAQ et aux autres instances concernées le 22 avril. L’Association planifie de demander une réponse au plus tard le 5 mai et discuter avec le gouvernement au besoin sur la proposition. L’ouverture de la pêche sera retardée au 11 mai.

L’Association invite les pêcheurs à s’adresser à leur représentant local pour toutes questions ou commentaire: Curtis Stubbert, Wayne Bobbit, Glen Ransom, Darrell Ransom, Victor Monger, Shawn Buffit, Eldon Driscoll, Leon Keats et Jean-Richard Joncas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s