Des dizaines de millions en infrastructure pour la Basse-Côte-Nord

Photo archives Ivonne Fuentes

La Basse-Côte-Nord recevra une bonne part du gâteau des investissements en infrastructures. La liste des investissements 2020-2022 du ministère des Transports prévoit jusqu’à 153 millions $ de Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent jusqu’à Blanc-Sablon.

Le ministère des Transports a publié en mars la liste des travaux en infrastructures qui devraient être réalisés d’ici à 2022.

Cette planification ne chiffre pas avec exactitude la valeur des travaux à effectuer, notamment puisque dans plusieurs cas les appels d’offre ne sont pas encore lancés. Toutefois, le MTQ donne une idée de grandeur approximative. Selon cette échelle, la valeur totale des investissements en infrastructures sur la Basse-Côte-Nord va de plus de 55 millions $ à 153 millions $ d’ici 2022.

Pour l’ensemble de la province, le ministère des Transports chiffre ses dépenses à 5,4 G$ (milliard). Ce montant correspond à environ 6400$ par citoyen québécois, alors que le maximum que prévoit investir le MTQ dans la MRC Golfe-du-Saint-Laurent (153 M$) représente plutôt près de 33 000 $ par coaster.

Prolongement de la 138

Parmi les chantiers les plus attendus, la réalisation des tronçons de la route 138 entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière et entre Kegaska et Unamen-Shipu.

Pour ce dernier tronçon, le MTQ prévoit entre 25 et 50 millions pour des travaux de déboisement. Pour la portion entre La Tabatière et Tête-à-la-Baleine, le ministère budgète entre 5 à 10 millions pour des travaux de «préparation».

Selon la conseillère en communication de la direction régionale du MTQ Caroline Rondeau, le terme est utilisé par le ministère pour les étapes en amont de la construction comme l’arpentage, les forages ou les sondages géotechniques.

Les aéroports de la Basse-Côte-Nord auront également droit à une cure de jeunesse d’ici 2021. À l’aéroport de Kegaska, des travaux de «rechargement en gravier des aires de mouvements» seront réalisés et des clôtures seront installées.

À La Romaine, le MTQ prévoit «relocaliser des instruments d’aide visuelle à la navigation» et la piste de l’aéroport de La Tabatière sera rechargée en gravier.

Pour chacun des aéroports, le coût des travaux est évalué entre 1 et 5 millions $.

D’ouest en est

La liste exhaustive des travaux prévus par le MTQ, des coûts approximatifs et des étapes à effectuer est disponible sur le portail web du MTQ. La radio CJTB a décidé de s’attarder sur les projets pour lesquels les travaux débuteront dans un horizon de deux ans, d’ouest en est.

Des ponceaux seront remplacés sur la route 138, de Rivière-Saint-Jean à Kegaska,

Un pont sera reconstruit au-dessus de la rivière du Lac de l’Aqueduc, à Gros-Mécatina (1 à 5M $).

Le ministère des Transports prévoit la réfection du pont situé au-dessus de la rivière Pagachou, sur le chemin du quai de Pointe-à-la-Truite à Saint-Augustin (moins de 1 million $).

À la municipalité de Bonne-Espérance, la route 138 sera asphalté à l’est de Rivière-Saint-Paul (1 à 5M $).

Le pont chevauchant la rivière Brador Est, à Blanc-Sablon, sera reconstruit (moins d’un 1M $) et les routes 138 et de l’Aéroport seront asphaltés (1 à 5M $).

Pour le reste, le ministère des Transports prévoit des activités de préparation pour les autres projets en branle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s