Des dizaines de touristes sur la Basse-Côte

Photo: Tirée de la page Facebook Les Coasters – le film

La pandémie de coronavirus ne freine pas tous les touristiques qui sont encore plusieurs dizaines à circuler sur la Basse-Côte-Nord. Des propriétaires d’auberges sont inquiets de la situation et ont déjà décidé de fermer leurs portes temporairement.

La radio CJTB a contacté jeudi après-midi près d’une dizaine d’auberges, bed & breakfast et hôtels de la Basse-Côte-Nord pour constater les effets de la pandémie de coronavirus sur l’industrie.

Afin de limiter le risque de propagation du virus avec la visite de personnes infectées de l’extérieur de la région, au moins deux hôtels sont fermés de façon préventive.

À Harrington Harbour, l’auberge Jean’s House n’a pas accueilli de touristes depuis lundi dernier. Les réservations ont été annulées pour les deux prochaines semaines et peut-être plus si la situation ne s’améliore pas.

L’entreprise suit les recommandations de la santé publique, mais a perdu une dizaine de réservations.

Plus haut sur la côte, la propriétaire de l’auberge le Brion de Kegaska, Ruth Kippen a aussi adopté des mesures exceptionnelles pour éviter que sa communauté soit contaminée par des passants.

«Je n’accepte plus de touristes depuis hier, explique-t-elle. L’auberge n’est pas complètement fermée, mais ceux qui restent sont des travailleurs qui sont ici depuis au moins quatorze jours» explique-t-elle.

«J’ai pris mes responsabilités pour ma communauté et les travailleurs que j’héberge» ajoute-t-elle.

Annulations

Pour les établissements qui ont décidé de demeurer ouverts, les touristes ne semblent pas avoir compris les consignes des gouvernements d’éviter les déplacements non-urgents. Au motel de Blanc-Sablon, le personnel constate l’annulation des réservations pour les employés des services gouvernementaux et des rencontres professionnels, mais assure avoir toujours un bon taux de réservation, notamment en raison des passants faisant la route entre le Labrador et Terre-Neuve.

La Pension de la Côte de Saint-Augustin assure que la situation est normale en matière d’achalandage.

De l’autre côté de la rivière à Pakua Shipi, l’hôtellerie s’est vidée après trois annulations. Les employés en profitent pour faire le ménage de fond en comble.

À Tête-à-la-Baleine, on constate toujours un bon flot de près d’une vingtaine de touristes dans les derniers jours.

Limiter les déplacements

La MRC Golfe-du-Saint-Laurent a demandé mercredi par voie de communiqué de limiter les déplacements non-urgents sur et vers la Basse-Côte-Nord.

Jeudi après-midi, le premier ministre François Legault a souligné l’importance d’éviter les déplacements inter-régionaux.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s