Réactions mitigées pour le budget provincial 2020

Après l’enthousiasme qu’a suscité l’annonce du prolongement de la route 138, les réactions sont tout de même mitigées face au dernier budget déposé par le gouvernement de François Legault. La députée de Duplessis Lorraine Richard y voit un exercice «prudent» tandis que l’association des Coasters se réjouissait d’y voir des fonds frais pour les communautés anglophones.

Le ministre des Finances Éric Girard promettait un budget vert, mais l’exercice financier présenté mardi dernier comprend 5,4 milliards $ investissements en infrastructures de transport. La Basse-Côte-Nord profitera de la cagnotte avec le prolongement annoncé de la route 138, la mesure la plus attendue du budget 20-21 dans la région.

«On a fait l’histoire!» se réjouissait le préfet de la MRC Randy Jones visiblement secoué par l’émotion.

On ignore toutefois la valeur des investissements pour la région. Le ministère des Transports devrait lancer l’appel d’offre à l’été pour les tronçons La Tabatière-Tête-à-la-Baleine et Kegaska-Unamen Shipu

et mettra la pression sur Ottawa pour participer au financement du reste de la route.

«Déçue»

En entrevue avec la radio CJTB, la députée de Duplessis Lorraine Richard se disait «déçue» du budget qu’elle qualifiait de «prudent».

«Cela fait tellement d’années que le prolongement de la route 138 est attendu et le budget ne prévoit ni échéancier ni financement pour les différentes étapes», dénonce-t-elle.

Lorraine Richard aurait également souhaité voir un plan d’action pour faire face la crise de main-d’oeuvre dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Le budget prévoit tout de même une augmentation des dépenses de 5,3% en santé et services sociaux et de 4,5% en éducation.

«Ce n’est pas seulement une question d’argent, mais d’avoir un plan pour faire face aux enjeux» acquiesce-t-elle.

La députée de Duplessis reconnaît toutefois les investissements subventionnels dans les CHSLD, pour les familles et en santé et dans la prévention de la violence conjugale, «mais le diable est dans les détails» prévient-elle.

Investissements pour les communautés anglophones

Le budget Girard prévoit également des sommes importantes pour les communautés anglophones qui profiteront à la Basse-Côte-Nord. Le Secrétariat aux relations avec les Québécois d’expression anglaise recevra un financement de 18,8 millions $ d’ici à 2025. Là dessus, 4,7 millions $ sont réservés à la mise sur pied de «centre de bien-être» pour les aînés. L’association des Coasters militait pour cette mesure et recevra du financement provincial pour instaurer des centres de bien-être dans les communautés de la Basse-Côte.

L’association se disait sur les réseaux sociaux «très heureux de voir l’attention spéciale donnée à la communauté anglophone».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s